Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

SUNSHINE

Publié le par luluninette

SUNSHINE
 
  Affiche française. Twentieth Century Fox France
 
 
 
 
2057. L'équipage à bord de l'Icarus II met tout en oeuvre pour mener a bien sa mission : réanimer le soleil qui se meurt. Un incident technique le met au pieds du mur ...
 
 
JUBILATOIRE cette nouvelle expérience concoctée par le trio Alex Garland - Boyle et Underworld.
Un cocktail explosif, qui contrairement à certaines idées reçues en provenances de certains codes liés à la SF, sait allier finesse et intelligence.
 
Le film est constitué de 2 parties, une plus spaciale et l'autre plus SF (de très courte durée) dont je vais taire les aboutissants afin de garder le suspens, mais le tout est traité telle manière que cela donne un ensemble très réaliste, sobre, unique. Le doublage est on ne mieux fait. Les scènes dans la salle d'observation sont à couper le souffle.
 
Ce n'est pas inutile de spécifier de dans le cas présent, les acteurs en prennent plein la tronche, mais c'est une habitude chez Boyle. 
 
 
Cillian (a prononcer avec un K à l'irlandaise) Murphy est excellent comme d'habitude. Il sera prochainement à l'affiche de Watching the detectives ou il joue un fou de cinéma.
 
Coup de gueule à pousser haut et fort par rapport à la sortie US du film qui serait de façon encore incertaine prévue pour le mois de septembre. De quoi empêcher très largement au film de trouver son public . Ceci entraîne un scandaleux retard dans la sortie de la bande originale du film, parfaitement introuvable à l'heure actuelle. La musique est à la auteur de nos espérences avec une musique samplée que l'on a déjà pu entendre dans Le Seigneur des anneaux - Les deux tours ou Requiem for a Dream.
 
Sunshine est déjà culte. Courrez le voir ! Même les non-amateurs de S.F. y trouveront leur compte.


Publié dans Cinéma

Partager cet article

Repost0

Dernières toiles

Publié le par luluninette

  • 24 mars: Le Come Back (Music & Lyrics) 

Warner Bros. France 
 

A voir parce que le Hugh Grant en faiseur de tube des années 80 sur le retour qui se dandine est bien marrant. On aime bien l'autodérision (maintenant légendaire) du personnage. La musique du fameux tube de Pop qui est nostalgique à souhait. Drew Barrymore est efficace, naturelle (particulièrement lorsqu'elle arrose les fleurs) en muse. La partie avec la pseudo Shakira-Spears est peut-être moins réussie mais prête a sourire. Film à prendre au second degré pour l'apprécier à sa juste valeur. De la comédie pure, raffraîchissante. 

  • 20 mars : La Môme
 

 
Sur les écrans depuis le 14 février, le biopic, La Môme de Dahan continue de rameuter les foules.
 
A voir pour une Marion Cotillard plus habitée de jamais par son rôle. J'ai hésité avant d'aller le voir en pensant avoir tout vu sur le making-of du film mais, il faut bien préciser que les scènes sur la relation de Piaf et Serdan sont particulièrement réussies. Chapeau bas pour les costumes et le maquillage ...
 
  • 16 mars: Par effraction

Minghella de retour avec un scénario qui pourrait s'inscrire dans la ligné des drames familiaux concoctés au Danemark dans le cadre du Dogme 95 - pacte cinématographique à l'origine de films comme Festen, Brothers... (caméra à l'épaule en moins). Un Jude Law en père qui doit jongler entre problèmes professionnels et familiaux qui vont le conduire jusqu'a une Juliette Binoche qui va l'aider a trouver le bout du tunnel. Le casting est bien choisi. Le contraste entre les personnages de Binoche et Law intéressant. Il rend leur histoire singulière. La question est de savoir s'ils sont assez forts pour parvenir ce qu'ils veulent obtenir l'un de l'autre : la paix dans leur familles respectives. 



Publié dans Cinéma

Partager cet article

Repost0