Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Été 85

Publié le par Lulu Cineaddict

Été 85

Été 85, c’est le récit d’Alexis qui nous raconte comment son été a été bouleversé par sa rencontre avec David et comment il a été amené à voir son cadavre. C’est une histoire d’amour, d’un pacte à respecter et ses conséquences.

Un film fort, qui prend aux tripes car on est happé par le récit d’Alexis qui écrit pour se libérer comme un travail thérapeutique sur son histoire d’amour qui s’est terminée au drame. Les qualités d’écriture et de narration sont fantastiques. On adore les musiques qui font partie du souvenir collectif comme Rod Stewart et son magnifique et émouvant Sailing qu’on écoute en boucle depuis avoir vu le film avec l’album des Cure The Head On The Door en passant par le Cruel Summer des Bananarama et j’en passe. C’est un plaisir de retrouver Melvil Poupaud qui est méconnaissable dans son rôle. Isabelle Nanty a un rôle de mère adorable. François Ozon sait toucher comme personne en restant le meilleur des réalisateurs français en choisissant des thèmes forts et marquants. On attend déjà impatiemment son prochain film Tout s’est bien passé avec Sophie Marceau. Il n’est pas difficile de prédire une  carrière pleine de promesses à Benjamin Voisin et Félix Lefebvre qui montrent une grande étendue de leur talent dans ce film. Ici nous avons le meilleur film de 2020.

Bande-Annonce :

Partager cet article

Repost0

Nina

Publié le par Lulu Cineaddict

Nina

Nina est un biopic retraçant la vie de la chanteuse Nina Simone.

J’ai eu le déclic pour ce film en voyant Before Sunset. Il fallait absolument que je vois un biopic sur Nina Simone et Cynthia Mort en a fait un avec Zoe Saldana dans le rôle principal. J'ignorais beaucoup de choses sur elle. En particulier ses soucis psychologiques et l'histoire de son infirmier devenu assistant puis manager. Cette femme était un véritable génie qui était engagée mais qui pouvait faire peur aussi. Mais ne retenons que le meilleur d'elle. Le film est on ne peut plus nécessaire. On regrette cependant le manque de la voix de la chanteuse pendant les scènes de chant pendant un temps. Et en même temps cela donne une autre vie aux chansons et leur donne plus de force. Nul n'est l'égal de Nina Simone de toutes façons. Les acteurs font des interprétations formidables même si le choix de Saldana a été critiquée. On adore le personnage de Clifton joué par David Oyelowo qui est tellement positif. Il est extraordinaire. Deux chansons magnifiques marquent les esprits au sortir du film. Wild is the wind et  Black Is The Color Of My True Love's Hair sont les titres les plus forts. Ils prennent vraiment aux tripes ! Le Very Best Of de Nina Simone est un essentiel.

 

Bande-Annonce : 

Partager cet article

Repost0

Matthias et Maxime

Publié le par Lulu Cineaddict

Matthias et Maxime

Matthias et Maxime raconte l’histoire de deux gars qui voient leur vie bouleversée après qu’on leur ait demandé de jouer une scène de baiser dans un film. Des choses du passé rejaillissent et ils n’y sont clairement pas prêts. Maxime s’apprête à partir en Australie en laissant sa mère qui a arrêté de se droguer depuis peu sous tutelle et entre les deux des grandes tensions subsistent. Maxime va-t-il vraiment partir avec tant d’éléments en suspens ?

Encore une claque de Xavier Dolan qu’on apprécie de plus en plus au gré de ses films. C’est le deuxième film que l’on voit de lui après Mommy.On aime quand il joue et qu’il n’hésite pas à modifier son apparence. Depuis C.R.A.Z.Y. on adore le cinéma canadien avec l’accent des acteurs qui apporte beaucoup dans le jeu au niveau de l’authenticité, un vrai plus. Il y a même une référence aux Invasions barbares (Film OVNI génial) . Dolan rend grâce au cinéma canadien et on adore ça. La grande découverte du film est Gabriel D’Almeida Freitas qui est fantastique. On adore la scène où il nage dans le lac qui est magnifique et inquiétante en même tant. Anne Dorval est méconnaissable dans son rôle de mère violente. Dolan sait très bien s’entourer d’acteurs de confiance pour notre grand plaisir. On adore la bande originale qui est très variée et accompagnée de lyrisme mais aussi de succès populaires comme les Pet Shop Boys en allant jusqu’à Amir et Britney Spears. Aussi je trouve que la fin est très réussie car elle est amenée de telle manière à ce qu’on ne l’attend pas. Beaucoup de surprises dans un film qui en font un pari réussi. Moi, je dis chapeau bas.

Bande-Annonce :

Partager cet article

Repost0

Les parfums

Publié le par Lulu Cineaddict

Les parfums

Les Parfums, c’est l’histoire de Guillaume, père divorcé qui peine à joindre les deux bouts et gagne sa vie en tant que chauffeur. Lors d’une course, il rencontre Anne Walberg, nez. Une rencontre décisive dans la vie de Guillaume qui va se transformer à son contact.

Les Parfums, ce fut ma belle surprise d’après confinement. On est vite touché par l’histoire de Guillaume qui aspire à trouver un appartement assez grand pour pouvoir accueillir sa fille chez lui. Les règles, il les transgresse vite mais au contact d’Anne, il va peu à peu retrouver le droit chemin et connaître de nouvelles perspectives car ils vont s’apporter beaucoup mutuellement, ayant vraiment besoin l’un de l’autre pour se reconstruire. Le film ne manque pas de poésie avec la musique de Gaëtan Roussel. (On aimerait bien la retrouver mais pour l’instant c’est avec regret sans succès). Mettre un mot sur ce que l’on sent est définitivement intéressant. Et la relation père-fille est très mignonne. Le message du film est important quand il est fait mention dans une discussion que ce qui est primordial en tant que parents ce sont les souvenirs que l’on laisse à ses enfants. D’où l’importance d’en créer des bons. Grégory Montel, remarquable, est une agréable découverte de ce film alors qu'il a déjà une bien belle filmographie, et Emmanuelle Devos a un très beau rôle dans ce film. Le personnage d’Arsène joué par Gustave Kerven a vraiment une grande âme. C’est un joli film sur la transmission. Un coup de cœur. En plus, il a été tourné dans ma région en Alsace à Turckheim, ce qui le rend plus attachant encore à mes yeux.

Bande-Annonce :

Partager cet article

Repost0

Before Sunset

Publié le par Lulu Cineaddict

Before Sunset

Dans Before Sunset, on retrouve Jesse et Céline dans une librairie parisienne, neuf ans plus tard et Jesse n’a que très peu de temps car il doit prendre son avion. Vont-ils laisser une nouvelle chance à leur histoire ?

On était très en demande du développement des personnages et nos envies sont comblées. On adore toujours le personnage de Jesse. Le personnage de Céline en femme à la fois forte et névrosée est vraiment intéressant. La fin est particulièrement réussie et donne l’accent sur une autre personnalité inoubliable qui est Nina Simone. L’envie d’en savoir plus sur la chanteuse et de voir le biopic qui lui est consacré Nina est instantanée. Et oui, bien sûr, on veut voir évoluer Jesse et Céline ! Un pur plaisir. Voir chanter Julie Delpy est aussi un grand plaisir. Que du bonheur. Richard Linklater nous a fait une suite aux petits oignons ! Un travail qui appelle un prolongement dans Before Midnight qui nous réjouit.

Bande-Annonce:

Partager cet article

Repost0

Before Sunrise

Publié le par Lulu Cineaddict

Before Sunrise

Before Sunrise c’est histoire d’une rencontre. Celle de Jesse et Céline. Ils font connaissance dans un train et s’entendent si bien qu’ils décident de s’arrêter à Vienne. Chacun doit reprendre son voyage et se séparer le lendemain matin. Vont-ils se laisser une chance ?

Le premier volet de la trilogie des Before est magnifiquement porté par Ethan Hawke et Julie Delpy. On est pris dans leur histoire et ils sont fantastiques. On veut de suite en savoir plus sur eux. Les conversations sont profondes et on se pose tout de long la question de savoir s’il vont continuer. L’alchimie est vraiment au rendez-vous. L’histoire est magnifiquement habillée par la nuit et les rues de Vienne. Bref, c’est romantique à souhait et on adore. On se projette sur la suite et l’avenir des protagonistes. À découvrir.

Bande-Annonce :

Partager cet article

Repost0

L’ombre de Staline

Publié le par Lulu Cineaddict

L’ombre de Staline

L’Ombre de Staline raconte l’histoire de Gareth Jones, conseiller politique gallois qui après avoir interviewé Hitler, souhaite à tout prix rencontrer Staline car il veut en savoir plus sur ce que cache sa réussite. Pour ce faire il va devoir aller jusqu’à Moscou puis en Ukraine où il va rencontrer l’horreur de la famine, l’holodomor. Une découverte qui va avoir un impact sur sa vie entière pour faire valoir la vérité cachée.

Un film fondamental à l’importance capitale pour un devoir de mémoire nécessaire. Agnieszka Holland fait fort. On est bouleversé par l’histoire de Gareth Jones qui n’a de cesse de filer droit en parfait gentleman en mettant sa vie en péril. On est marqué par son poème préféré et surtout par le chant des enfants qui chantent que leur voisin perd la tête et qui nous hantent. Son opiniâtreté plait. Le film aborde pour la première fois l’holodomor, qui a été reconnu comme un crime contre l’humanité par le Parlement Européen il y a très peu de temps, seulement en 2008. Ne jamais oublier que le régime de Staline a conduit à plus de vingt millions de morts en épuisant les ressources des paysans et en faisant fortune sur leur dos.  Il fallait faire le film quitte à déplaire à certains. Le problème de la liberté de la presse est intelligemment traité. Les décors et les costumes sont de grande qualité James Norton et Vanessa Kirby épatent et montrent qu’ils peuvent aller très loin dans leur jeu et on se fera un plaisir de les suivre dans leurs projets passés et à venir.

Bande-Annonce :

Partager cet article

Repost0

Nous, les chiens

Publié le par Lulu Cineaddict

Nous, les chiens

Nous, les chiens, c’est l’histoire de Moongchi, abandonné par son maître et qui va faire la connaissance d’autres chiens abandonnés dans un endroit où l’on pense qu’il y a trop de chiens errants . Traqués ils décident d’aller à un endroit nommé le paradis des chiens. Le chemin jusque là s’annonce périlleux. 

Le film est une vraie réussite car il permet de sensibiliser le public à la condition animale d’une façon originale. Le scénario rend justice à la cause. Les dessins sont adorables et plus particulièrement ceux des personnages de Moongchi et Tori. J’ai moins adhéré au choix des couleurs des chiens qui auraient pu être plus naturelles. Mettre un chien bleu et un chien rose n’est peut-être pas l’idéal. Ceci dit l’histoire du chien rose abandonné malade, brise le coeur. Les moments riches en émotions sont à foison.

Bande-Annonce :

Publié dans NousLesChiens, Animation, cinema

Partager cet article

Repost0