My Blueberry nights

Publié le par luluninette

My Blueberry Nights

Lizzie vient de rompre avec son petit ami - Elle noue des liens avec un patron de bar. Décision est cependant prise pour elle d' élargir ses horizons et de voyager à travers l' Amérique. Sur sa route, elle va rencontrer des âmes plus esseulées qu'elle et s'enrichir de nouvelles expériences. Pamis les personnes qui vont croiser son chemin, il y aura Arnie, flic alcoolique généreux, qui ne se remet pas de sa séparation avec sa femme Sue Linne, et Leslie, la joueuse de poker hors-paire et bluffante.

 La distribution du film est impeccable. Wong Kar Wai nous prouve que Norah Jones est aussi à l' aise devant la caméra que sur scène. Lizzie est une sorte Amélie Poulain à l'américaine que l'on ne peut que apprécier. Jude Law gagne en simplicité dans son rôle de conteur d' histoire d' amours déchues. Si les ralentis sont utilisés pour styliser l'image et apporter une rythmique, ils parfois de trop. Les couleurs de la nuit sont de toute beauté. La musique jazzy colle tout a fait avec le décors.Superbe BO. Et vive les tartes aux myrtilles.



Publié dans Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article