Deux jours à tuer

Publié le par luluninette

Deux jours à tuer

Antoine, la quarantaine à tout pour être heureux, que ce soit sur le plan professionnel ou familial. Mais un jour tout bascule, et il décide de tout plaquer. Son choix, aussi inattendu qu' incompris va le mener jusqu'en Cornouailles.

Deux jours à tuer - Albert Dupontel

Un diner d'anniversaire pour le moins qu'on puisse dire - très... animé !

A voir pour la vérité du jeu d'Albert Dupontel. Jean Becker signe ici un film, très soigné, parfois brutal mais avant tout rempli d'humanité. Le secret d'Antoine est  bien gardé jusqu'a la fin. Certaines scènes sont mémorables comme celle du diner d'anniversaire ou les vérités fusent dans tous les sens. La scène ou Antoine se laisse aller à chanter sur l'air de J'ai oublié de vivre chanté par Johnny Halliday avec un inconnu pris en autostop est inoubliable. Les paysages de Cornouailles magnifiques.



Publié dans Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article