Into the Wild

Publié le par luluninette

Into the Wild

Chris, fraichement diplômé, étouffe dans sa cellule familiale. Il est épris d'espace et n'aspire qu' a une chose: se détacher de tout biens matériels et vivre libre sans attache. Un nouveau départ rime à se créer une nouvelle identité: celle d' Alex Supertramp. Cette quête d'idéal voudrait le mener à partir à l'aventure  jusque vers l'Alaska, mais elle le conduira vers un voyage jusqu'au bout de lui-même. Aussi noble soit son projet, et aussi réfléchi soit-il, cela ne veux pas dire pour autant qu'il soit pour autant à l'abris d'une erreur de jugement et de la fatalité....

Sean Penn réussi un coup de maître avec un Into the Wild plein de poésie qui prend le temps de mesurer . Bravo à Emile Hirsch qui tient le rôle principal en se montrant aussi convaincu que convainquant avec un engouement des plus persuasifs. Hirsch était opparavant remarquable aux côté de Heath Ledger en skateur des 70's dans Les Seigneurs de Dogtown (diffusé il y a peu sur Canal).

La musique au son folkeux d'Eddy Vedder donne toute sa dimension à l'image et transporte avec efficacité le spectateur.

Je me suis embarquée dans cette aventure en la sachant réelle, mais sans rien connaître du funeste destin du protagoniste principal.Je m'attendais à un happy-end vu la force d'obstination cet "Alex Supertramp". On peut certes critiquer les  choix extrêmes  prix par Christopher McCandless, mais saluons son envie de retourner aux choses essentielles - Profiter de l'instant présent. Le film donne à cogiter. L'année ciné 2008 commence fort. Je me suis déjà ruée sur la BO et vais acheter le livre de Jon Krakauer dont est tiré le film.



Publié dans Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

goodfeles 23/08/2008 08:56

Voilà un excellent film auquel je suis tout à fait d'accord avec ta critique. Sean Penn met en image merveilleusement la nature en image et en tête d'affiche comme Redford l'a si bien fait dans des films comme Jeremimah Johnson et pas mal d'autres de ses films.

La bande originale est géniale également, et puis Emile Hirsh est vraiment un acteur qui promet.

Bref si on veut s'évader pendant deux heures et demie, on regarde ce film.

Sinon chouette blog ! Je reviendrai des que j'aurai un petit moement !
En attendant je te souhaite une bonne continuation :) !

Luluninette 13/05/2008 19:42

@ Ashtray et Vincent :Merci à vous d'ouvrir le débat. Pour moi, ce film ne laisse pas indemne. Il y a surtout un avant et un après Into the Wild. On voit surtout les choses sous un autre angle. Bref, le visionnage du film est a expérimenter ! ;°)

VincentLesageCritique 05/05/2008 12:40

Un accomplissement parfait, selon moi. La vie est une perpétuelle évasion.
(wahou, quel songe philosophique!)

Ashtray-girl7 28/04/2008 20:34

C'est là la question, oui. Etait-ce du gâchis ou un accomplissement parfait?

VincentLesageCritique 28/04/2008 20:27

D'accord avec Ashtray, le film est bouleversant à cause de ce gâchis ! Mais est-ce véritablement un gâchis ? Telle est la question !