Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2 articles avec leilabekhti

The Eddy

Publié le par Lulu Cineaddict

The Eddy

The Eddy est une série Netflix par Damien Chazelle à qui on doit WhiplashLa La Land ou encore First Man. Cela raconte l’histoire d’Elliot avec son club du même nom, son groupe avec lequel il projette de faire un album. Elliot récupère sa fille Julie et doit recréer des liens avec elle. Tout bascule quand Rachid, son ami avec qui il tenait le club se fait assassiner. Une enquête commence. 

Le développement de l’intrigue se fait en huit épisodes. On est vite happé par l’histoire. Chaque épisode porte le nom d’un personnage sur lequel il y a un focus ce qui permet une trame originale. La musique est sublime, autant que Andre Holland que l’on a découvert dans Moonlight et qui est plein de surprises et que  l’on adore depuis. Mon Dieu qu'il est sexy ! Le casting entier est parfait et le couple Leila Bekhti et Tahar Rahim est sensationnel, c’est un plaisir de les voir jouer ensemble même s’il n’en n’ont pas beaucoup l’occasion. L'importance des langues est géniale. Joanna Kulig  ( à voir dans Cold War) et Amandla Stenberg sont prodigieuses. Il paraît qu’une deuxième saison est envisagée et il est certain qu’on sera au rendez-vous. Nous avons un gros coup de cœur pour la musique et on ne voulait pas que la série s’arrête. Cette série est la perfection.

Bande-Annonce :

Partager cet article

Repost0

J'irai où tu iras

Publié le par Lulu Cineaddict

Vali veut passer des auditions pour être choriste de Céline Dion mais ne peut pas compter sur son père qui à un empêchement pour cause de première chimio. Au lieu de cela, il délègue sa place à sa soeur Mina. De là va naître une expérience qui va les rapprocher et leur permettre de se libérer de tous les non-dits.

Avec J'irai où tu iras, Géraldine Nakache retrouve sa comparse Leila Bekhti. On ne change pas une équipe qui gagne et qui a fait recette avec le film Tout ce qui brille. On les voit avec un plaisir retrouvé. La bonne surprise vient de Patrick Timsit qui est particulièrement émouvant dans un très beau rôle. On adore la musique du film de Camille qui vaut le détours et en particulier son titre Seeds. Le titre Babacar de France Gall donne lieu à de belles scènes. Céline Dion est ici prétexte à une toile de fond mignonne mais qui ne m'a pas plus intéressée que ça. L'importance est mise sur la préparation vocale. Les rapports familiaux priment dans l'histoire et c'est ce qui enrichi le film qui est bien réussi. Pascale Arbillot a aussi un rôle original en mère délaissée qui s'occupe de son Air BNB. Un chouette film.

J'irai où tu iras

Bande-Annonce :

Partager cet article

Repost0