Les fils de l'homme

Publié le par luluninette

Histoire de patienter avant le nouveau Eastwood ou le dernier Zach Braff, samedi soir je suis allée voir Les fils de l'homme.
 
Adaptation d'un roman de P.D. James, le film se passe en 2027, dans une société préapocalyptique.
 
Cela fait 18 ans que l'homme ne parvient plus à assurer sa descendance. Un des derniers des bébés nés il y a 18 ans est mort. Dans un contexte politico-social ultra-conflictuel, Kee, miraculeusement enceinte, attise les convoitises en se retrouvant dernier espoir de survie de l'humanité, et cherche la protection en la personne de Théo qui va devoir l'escorter jusqu'au bâteau baptisé le Tomorow.
 

 
Les points forts du film:
 
          • Un Michael Caine quasi-méconnaisable,drôle comme jamais en hippie sur-doué.
          • Les dialogues qui sont très bien écrits (surtout du côté de chez Caine et Moore).
          • Le réalisme, la qualité, le soin porté aux décors (juste un peu dommage que des fois on ait l'impression de se retrouver au JT avec trop peu de moments de répits).
          • Charlie Hunnam joue un crétin de méchant qui n'a qu'un neurone mais c'est amusant de le voir porter des redlocks.

J'ai trouvé Clive Owen fidèle à lui même. Mon regret est juste que Cuaron aurait peut-être pu insister d'avantage sur le côté SF, futuriste,sur les innovations, pour plus de divertissement sans obligatoirement aller vers le kitsch.


Publié dans Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article